Carnet spirituel n° 50

Le droit naturel et la conscience chrétienn (1ère partie) - septembre 2016

      Éditorial
      « Le droit naturel et la conscience chrétienne », tel est le titre sous lequel cet ensemble de conférences avait été publié par le Père de Chivré.
      Il révèle ce que nous devons chercher et recueillir dans leur lecture, c’est-à-dire une invitation à quitter la surface des choses, des émotions, des impressions aussi justes soient-elles, pour plonger dans les profondeurs de l’âme et de la grâce, et rebondir ensuit à la surface munis de ces accents irrésistibles qui racontent ce que l’âme a vu, entendu, compris dans le monde du silence vivant, celui de l’oraison, de la contemplation…
      Il y a la nature, qui peut être saine et ordonnée malgré les misères dont elle est porteuse, mais qui ne sera sainte qui si elle est nourrie de ce qui vit en l’âme baptisée qui l’anime : l’Esprit du Dieu trois fois Saint, la grâce de Jésus-Christ, la présence Trinitaire… Tout ce sans quoi notre conscience ne sera jamais chrétienne, et notre existence désespérément humaine.
      Il faut choisir : ramper et renifler les parfums du monde, ou plonger et emplir nos poumons de pureté, de force, de courage et de joie, tout ce qui constitue cette si belle attitude trop rare qui se nomme enthousiasme, transport de l’âme et de tout l’être en Dieu, élan donné à toute notre vie par le Dieu Trinitaire vivant au cœur de notre âme.
      Bonne lecture, calme comme les profondeurs de l’océan et source de victoire sur toutes les tempêtes de surface.
     
     
      Abbé Michel Simoulin

RETOUR AU CATALOGUE